Economie

Sommet « jeunes et Changement climatique » à Niamey

Après la participation du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi au Sommet de l’Union Africaine (33ème) qui a consacré le lancement de la zone de libre-échange africain, la RDC a été encore valablement représentée aux travaux du sommet des jeunes leaders africains pour le changement climatique par Roliane Kayiba, Coordonnatrice de Green Space Network, une ONG œuvrant à l’appui à l’utilisation des énergies renouvelables et au renforcement de l’autonomie des populations pour leur épanouissement socio-économique.

Organisé par le Réseau de la Renaissance Africaine et de la Diaspora (ARDN), sous le haut patronage de son excellence M. Issoufou Mahamadou, président de la République du Niger, «jeunes et Changement climatique » est un évènement majeur en faveur du climat et sur la prévention, la lutte contre les effets négatifs du changement climatique ainsi que sur le rôle important des énergies renouvelables dans l’autonomisation économique et sociale des jeunes et des femmes. Répondant à Géopolis Hebdo, Roliane Kayiba a fait savoir que c’est dans le cadre de la mise en œuvre des activités youthconnect, qu’elle est allée représenter la RDC à ce sommet de jeunes et climat. Avant d’ajouter « qu’aujourd’hui, plus que jamais, les jeunes ont une grande responsabilité vis-à-vis de l’environnement. ». Selon elle, entant que gardiens de l’environnement pour les générations présentes et futures, les jeunes devraient s’investir encore plus dans la lutte contre les effets négatifs du changement climatique qui est désormais plus qu’une nécessité.
A l’ouverture du sommet de Niamey, le Ministère de l’environnement de la République du Niger, a laissé entendre que répondre aux défis du changement climatique, nécessite une forte implication de la jeunesse africaine, ainsi que de la coopération internationale et régionale.
Au cours des séances de travail, les jeunes venus de plusieurs pays d’Afrique ont échangé et partagé de bonnes pratiques autour de trois thèmes mettant en évidences leur rôle, celui des femmes, des maires et des communautés locales dans la lutte contre le changement climatique.

La réunion de Niamey s’est terminée par l’adoption des résolutions à l’issue des propositions faites sur la meilleure façon de faire face aux effets néfastes du changement climatique qui seront présentés à l’événement de la Renaissance Africaine et la Diaspora le 25 Septembre à New York.

Pour rappel, en février dernier, experts, ministres et chefs d’Etat avaient validé un plan d’investissement climatique de 400 milliards de dollars pour la région dans le Sahel sur 12 ans.

Paulin Muembo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top