Economie

Soupçons de détournements aux Ministères du Budget et des Finances : La mise au point de Pierre Kangudia

Depuis le mois de février dernier, des rumeurs et des alertes sont véhiculées à travers la presse par réseaux sociaux interposés, faisant état des soupçons de détournements aux ministères du Budget et de Finances. Les premières alertes qui se sont révélées fausses mettaient en cause le Ministre Pierre Kangudia Mbayi dans un dossier de détournement des indemnités de sortie des membres des cabinets ministériels du gouvernement Tshibala. Après vérification auprès du ministre incriminé et des services spécialisés, Géopolis Hebdo s’est finalement rendu compte que ces alertes n’étaient que des accusations gratuites visant à ternir l’image de Pierre Kangudia qui, du reste, est bien réputé pour sa rigueur dans la gestion de la chose publique.

Le titulaire du Ministère du Budget avait signifié que personne ne peut prouver à quel niveau se situe ce prétendu détournement des indemnités de sortie des membres de cabinets ministériels dont les documents y afférents ont été déjà apprêtés et transmis au Ministre de Finances pour payement. Ce payement, avait indiqué Kangudia Mbayi, était déjà bien calculé en tenant compte notamment de droits et avantages de personnes bénéficiaires. Mais à la surprise du Ministre du Budget et de l’opinion publique, ces personnes n’ont pas cessé de le vilipender. Elles reviennent cette fois-ci à la charge, dans un dossier lié à un prétendu détournement des deniers publics dans la gestion d’un personnel affecté aux cabinets de Finances et Budget appelé « Maboko Banque ou encore Ngulu ».

A la lumière de ce énième acte de sape, les détracteurs du Ministre avancent «qu’en dehors des membres de cabinets nommés par arrêtés ministériels, les deux Ministères précités regorgent en leur sein, plus de 500 membres des cabinets communément appelés « Ngulu ou Maboko Banque ». Au Ministère du Budget, indique le document qui circule dans les réseaux sociaux, ces personnes sont plus de 350 et aux Finances on en compte 150. Et d’ajouter, ces personnes constituent une « véritable source de financement ou d’enrichissement pour les deux Ministres qui ont engagé copines, membres des partis politiques et des familles, garçons du quartier pour les échéances électorales ». Le document poursuit sa charge en indiquant que « ce groupe de Maboko Banque fait perdre au Trésor Public près de 625 millions de Franc Congolais pour la seule rubrique « Transport », sans tenir compte des autres avantages et primes en faveur des bénéficiaires.

Mise au point de Pierre Kangudia

Comme dans le premier dossier où il a été faussement cité par des personnes non identifiées, le Ministre du Budget ne va pas par quatre chemins pour balayer, d’un revers de la main toutes ces fausses alertes montées de toutes pièces dans l’objectif de ternir son image dans l’opinion. Pour le patron du Budget en RDC, il n’y a pas eu détournement et il n’y a jamais eu détournement comme prétendent ces langues « malveillantes », animées de mauvaise foi. « C’est vraiment de la malveillance, de la mauvaise foi et même un acharnement qui ne dit pas son nom », s’indigne Pierre Kangudia.
Le patron du Budget indique qu’il n’existe pas des membres de cabinets fictifs, mais plutôt un personnel d’appoint qu’on appelle abusivement Ngulu qui relève ou dépend des frais de fonctionnement étant donné que le nombre des membres des cabinets ministériels est limité. Comme dans tous les autres Ministères, indique Pierre Kangudia, « il y a des difficultés au Ministère du Budget, difficultés liées notamment à l’irrégularité des frais de fonctionnement et c’est ce qui fait croire à ces personnes qu’il y a eu détournement, alors que cela n’est pas le cas ». Pierre Kangudia Mbayi dit noter des incohérences dans le chef de ceux qui propagent toutes les rumeurs sur un quelconque détournement de fonds. Il invite ses détracteurs à venir à la source pour puiser la vraie information en vue de ne pas prêter à confusion.

Comme toujours, le Ministre du Budget rassure les uns et les autres quant à sa volonté d’œuvrer toujours pour la bonne gestion des finances publiques en RDC. Il est parmi les pionniers de la bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat, afin d’éviter le détournement des deniers publics constatés dans l’ancien système de la paie par voie comptable. A en croire Pierre Kangudia Mbayi, au sein du gouvernement Tshibala, il a œuvré d’arrache-pied pour une bonne gestion de la chose publique. Sous ce point de vue, il ne peut pas se permettre, dit-il, de détourner l’argent de l’Etat ou créer un groupe d’agents au sein de son cabinet afin de s’enrichir et enrichir sa famille.

Le Patron du Budget en RDC persiste et signe, il n’y a pas eu détournement au Ministère du Budget.

Théodore Ngandu

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top