Economie

Sultani Makutano 5 : Guy Loando : « La Numérisation des services publics est une reforme qui doit être soutenue par des législations » !

La numérisation des services publics, un des thèmes repris pour cette 5ème édition de sultani Makutano, et qui a fait l’objet des différentes interventions des panelistes parmi lesquels : Dominique Migisha, conseiller spécial du président Tshisekedi en charge du numérique, Sam Yongo, DG de MC Telecom et de Anwar Soussa, CEO de Vodacom. Participant aussi à ce panel comme operateur économique mais aussi et surtout comme parlementaire, le sénateur Guy Loando, se confiant à Géopolis hebdo, a déclaré que « la question du numérique aujourd’hui est plus qu’essentielle pour la RDC…Et donc, elle doit être soutenue par des législations ».

Dans son entretien avec votre hebdomadaire Géopolis, le sénateur Guy Loando, a laissé entendre que « la question du numérique aujourd’hui est très cruciale, étant donné que le monde est en pleine mutation, quittant d’une époque à une autre et qui est gouverné par le numérique, donc c’est une question très essentielle. Comme ça été repris parmi les thèmes qui ont fait l’objet des différents ateliers, j’ai estimé être là dans ma double casquette, d’abord comme un opérateur économique mais aussi et surtout comme parlementaire ».


L’élu de la Tshuapa a estimé que « Tout ce qui est innovant doit être soutenu par des législations. Et pour bien légiférer, vous devez avoir la bonne information, et donc c’est auprès des experts que vous l’avez. J’ai suivi avec beaucoup d’attention les différents panelistes qui sont des experts en la matière à cet atelier, et je pense avoir eu plus au moins le minimum du besoin, afin que si, dans le futur, il y a des lois qui doivent être proposées dans ce secteur du numérique, qu’on sache réellement comment il faut légiférer. Toute reforme doit être soutenue par une loi, et cette dernière est un domaine réservé au législateur donc le parlement dont je fais parti au niveau du sénat. J’aimerais ici féliciter avec brio tous les intervenants qui ont été clairs et précis dans leurs interventions ».
Face à une transition numérique comme une opportunité de croissance, cet avocat d’affaire plaide pour une veritable volonté politique. « Je tiens à rappeler que face à tout ce qui a été dit ici, avec une bonne volonté politique, nous allons assister à un véritable changement et une évolution numérique dans ce pays », a-t-il dit.

A en croire certains observateurs, la digitalisation des services publics, ce programme de reforme administrative nécessite un réel engagement du gouvernement pour mettre une impulsion. Avec les ressentes assises qui ont validé le plan national du numérique à l’horizon à l’horizon 2025, il s’agit d’un signal fort d’une rentrée dans l’ère du numérique. Dans le cadre de l’atelier de validation de ce plan organisé au Pullman Hôtel, le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, a dévoilé dans ce secteur. Le Chef de l’Etat entend ainsi faire du numérique, un levier stratégique d’intégration et de croissance économique.

Paulin Muembo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top