Politique

SUSPENSION DU MINISTRE LUMEYA ET DU DG DE LA SCTP : Enfin, Bruno Tshibala exécute l’instruction du Chef de l’Etat

A cinquante-deux jours de son mandat, le Président congolais Felix Tshisekedi a déjà procédé à la réalisation de quelques promesses inscrites dans son programme d’urgence. La libération des prisonniers politiques et d’opinion, la réouverture de la maison Schengen sont parmi les grandes réalisations dans le cadre de cette politique de la réconciliation nationale prônée par le nouveau Chef de l’Etat.

Comme il fallait s’y attendre, le premier ministre Bruno Tshibala a finalement suspendu son ministre des Affaires Foncières Lumeya Dhu Maleghi, tel que recommandé par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, via son directeur de cabinet Vital Kamerhe. C’est à travers une correspondance datée du 16 mars dernier et relayée par nos confrères de 7SUR7.CD, que Bruno Tshibala indique avoir pris connaissance des conclusions de la commission chargée d’examiner les arrêtés signés par le ministre des Affaires Foncières sans son autorisation préalable.

Le chef du gouvernement annonce dans la foulée l’audit du ministre et sa suspension en vue d’approfondir les faits qui lui sont reprochés. « Je vous suspends de vos fonctions de Ministre des Affaires Foncières, jusqu’à la clôture de ce dossier », a écrit le chef du gouvernement.

Pour rappel, le président de la République par l’entremise de son directeur de cabinet, avait instruit le 13 mars dernier le premier ministre de suspendre le ministre des Affaires Foncières Lumeya Dhu Maleghi pour avoir signé des arrêtés ministériels en violation flagrante de la loi et des droits de tiers.
Cas Daniel Mukoko Samba

A travers une autre correspondance datée du 16 mars dernier, le premier Ministre a instruit la ministre du Portefeuille de suspendre le Directeur général de la Société Congolaise des Transports et Ports (SCTP), Daniel Mukoko Samba et son adjoint

Bruno Tshibala demande en même temps à la ministre de mettre à sa disposition trois experts du Conseil supérieur du Portefeuille auxquels seront associés ceux de l’Inspection générale des Finances afin de mener un audit rigoureux de la gestion au sein de la SCTP.

Au regard de la situation que traverse actuellement l’ex-ONATRA et pour ne pas laisser un vide à sa tête, le chef de l’exécutif demande à la ministre du Portefeuille de nommer deux personnes compétentes afin d’assurer l’intérim.

La lettre du premier ministre congolais s’inscrit dans la droite ligne des mesures prises récemment par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi suspendant les DG de la SCTP et de l’ARPTC, ainsi que le ministre des Affaires foncières.

Théodore Ngandu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top