Politique

UDPS : le QG et ses environs transformés en marché occasionnel

Le QG de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est envahi ces derniers jours par des centaines de personnes depuis l’élection du fils du feu Etienne Tshisekedi  Wa Mulumba d’heureuse mémoire à la magistrature suprême. Selon le constat fait, hier mardi 22 janvier 2018, par les reportes de Géopolis Hebdo de passage dans la commune urbano-rurale de Limete, le siège social du parti-phare de l’opposition radicale congolaise, situé entre les petit et grand boulevards Patrice-Emery Lumumba sur la 11ème rue, quartier résidentiel dans la commune éponyme, est transformé en marché occasionnel.

En effet, plusieurs articles y sont vendus. Des foulards, t-shirts, casquettes, badges, calendriers, drapeaux, et autres vêtements à l’effigie, soit du nouveau Président de la République, soit de son défunt père en passant par la nourriture, les boissons sucrées et gazeuses, les bières locales alcoolisées et de l’eau potable vendue soit en bouteille ou en sachet sont proposés aux visiteurs. Au fur et à mesure que l’on s’approche de la cérémonie officielle de prestation de serment, le lieu ne désemplit pas.

A l’extérieur de la parcelle abritant la permanence de l’UDPS, on peut se procurer presque tout ce qui est lié au parti. Un pagne à l’effigie du nouveau Président par exemple est vendu à 19.500 Francs Congolais (12 dollars américains). Une chemise portant les initiales du nom de Félix Tshisekedi (FT) coûte 12.500 Francs congolais (8 USD). Des photos, bracelets et autres insignes sont écoulés à 500 FC la pièce (0,25 cents).

On y retrouve également en plein air des restaurants de fortune communément appelés ‘’Malewa’’. Aliments chauds y sont proposés.

« C’est un marché de circonstance par rapport à la joie que nous ressentons. Mais il va disparaitre. Les marchés suivent aussi la masse. Ici tout le monde a besoin de l’eau et de la nourriture. C’est un moment historique. Nous avons une joie immense », commente un militant de l’UDPS.

A l’entrée de la permanence de la fille ainée de l’opposition congolaise, un podium a été installé. Des orchestres viennent y livrer des concerts presque chaque soir pour célébrer la victoire de Félix-Antoine Tshisekedi à l’élection présidentielle.

Un constat amer tout de même. Ici, personne ne s’occupe du Salongo, entendons par-là « l’assainissement obligatoire du milieu » après le négoce. Et personne ne paye également ses taxes à la municipalité. Les vendeuses et vendeurs rencontrés sur place ont déclaré à l’équipe de Géopolis Hebdo qu’ils éprouvent quand même quelques difficultés dans l’exercice de leur activité : pas de toilettes publiques, ni d’électricité pour garder au frais les boissons et la nourriture restante. Quand il pleut, c’est la débandade. Le « marché » est dépourvu des tables couvertes.

Ce lieu n’est pas un marché public. Jusqu’à quand existera ce marché de circonstance ? « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu », dit un adage. A l’image de Jésus-Christ, Notre Seigneur et Sauveur, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en sa qualité de nouveau Président de la République Démocratique du Congo, arrivera-t-il à chasser du « Temple de la Démocratie » et ses environs tous ceux qui y vendent et achètent des articles divers ? Renversera-t-il un jour leurs tables ? A lui les réponses.

Dieudonné Buanali  

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top